Test : Aven Colony


Aven Colony
  • 1
  • 2
  • 9
  • 37
Note des joueurs :
4.3/5 - 8 notes
Note des platineurs :
4/5 - 6 notes

Aven Colony

ps4


49 trophées au total
7 trophées cachés

115 joueurs possèdent ce jeu

Platiné par : 25 joueurs (22 %)
100% par : 25 joueurs (22 %)
Note du jeu
16/20
Discuter du test

Test du jeu
Aven Colony

  • Test rédigé par krakdu68 le 30-07-2017 - Modifié le 30-07-2017



Introduction


Aven Colony développé par Mothership Entertainment et édité par Team17 Digital Ltd montre enfin le bout de son nez sur PC mais aussi, fait relativement rare pour un jeu de gestion/city-builder, sur PS4 et XboxOne le 25 juillet 2017 après un développement de près de 4 ans.

Le jeu sort quelque peu de l’ordinaire avec son univers futuriste et sa localisation qui se situe ainsi sur une exoplanète. Ces nouveautés permettront d’avoir quelques particularités sympas mais nous y reviendrons dans la suite de ce test.

Contenu du jeu


Une colonie bien évoluée
Le jeu est donc un city-Builder/gestion se déroule donc sur une exoplanète (planète située hors du système solaire) et dans une période temporelle futuriste.

Un bon point est la diversité des bâtiments. En effet, vous aurez la possibilité de construire 13 types de structures différentes, chaque type ayant plusieurs bâtiments disponibles. Cela passe des bâtiments résidentiels aux bâtiments industriels ou encore aux bâtiments de divertissements.

En tant que chef de colonie vous aurez la possibilité de promulguer divers décrets ce qui aura un effet bénéfique d’un côté mais un effet négatif qu’il va falloir compenser de l’autre côté pour ne pas que l’équilibre de votre colonie ne s’effondre.

Aven Colony est découpé en 2 parties distinctes, à savoir le mode campagne et le mode sandbox.

Mode campagne

Le mode campagne vous place dans la peau d’un chef débutant de colonie qui devra développer sa colonie du mieux possible à travers 9 missions sans compter les 2 premières missions qui font office de tutoriel. Hors des missions du tuto les missions vous occuperont entre 30min et plus d’une heure en fonction de votre habilité à gérer les différents problèmes que vous pourrez rencontrer lors de ces dernières.
Chaque mission sera l’occasion de découvrir une nouvelle carte, on passera alors d’une carte avec une végétation luxuriante, à un paysage de toundra ou encore à un désert torride.
Les missions débuteront toujours de la même façon, à savoir vous commencerez avec un embryon de base ainsi qu’avec suffisamment de nourriture et de ressources pour survivre le temps de faire prospérer un minimum votre base pour être au minimum auto-suffisant.

Au fur et à mesure de votre avancée dans la mission principale vous aurez plusieurs petites missions secondaires non-nécessaires à la victoire mais qui peuvent néanmoins être d’une aide précieuse pour votre victoire, en effet en plus de vous fournir diverses ressources en cas de réussite elles permettent également de vous guider pour bien faire évoluer votre base pour arriver à l’objectif final qui se soldera par la réussite de la mission principale et donc à la victoire. Vous débloquerez également quelques bâtiments au fur et à mesure de votre progression.
A noter également que contrairement à la plupart de ses congénères, Aven Colony propose un petit scénario qui ne fera pas le point fort du jeu mais qui a le mérite d’exister et de proposer un élément de liaison entre les différentes missions

Mode sandbox

Le mode sandbox est bien évidemment présent et propose, comme pour la plupart des jeux du même genre, de vous placer sur une carte choisie et de faire évoluer votre colonie comme bon vous semble et sans les différentes contraintes du mode campagne.

Dans ce mode vous retrouverez donc les 9 cartes du mode campagne avec en prime la possibilité de configurer plusieurs paramètres comme la fréquence des aléas naturels, la fréquence des référendums qu’il faut remporter pour ne pas se faire destituer de votre place de chef ou encore de la profusion (ou non) des ressources naturelles présentes.

 

Note : 4/5

Aspect technique du jeu


Le jeu offre de beaux panoramas
Comme dit précédemment le jeu se passe dans le futur, le design des bâtiments s’en ressent alors et on se retrouve avec une architecture classique pour un univers futuriste mais qui marche avec beaucoup de bâtiments composés de verre et de métal. De plus l’Unreal Engine, moteur du jeu, permet de rendre cela très beau avec notamment des effets de réflexion lumineuse du plus bel effet.
Les environnements sont également bien travaillés, ce qui permet un dépaysement entre les différentes missions.

Au niveau de la maniabilité le jeu se veut simple à prendre en main, on peut zoomer et dézoomer (avec des niveaux plus qu’acceptables) et faire pivoter la caméra comme bon nous semble. Il est également possible de mettre le jeu en pause ou de l’accélérer jusqu’à 8 fois.

L’interface de construction est bien foutue puisqu’elle se trouve dans un menu radial, ce qui permet de trouver le bâtiment voulu rapidement et en un seul endroit.

La musique est bonne dans l’ensemble quoi qu’un peu discrète si bien que vous ne vous en apercevrez peut-être pas et la nécessité de toujours veiller sur la gestion de votre colonie n’aide pas à se concentrer sur la musique.

Pour conclure on se retrouve avec un jeu ayant un bon gameplay surtout pour un genre de jeu qui reste très souvent réservé au PC. En revanche dans l’état actuel du jeu, lorsqu’on commence à placer un peu trop de bâtiments le jeu commence à ramer jusqu’à en devenir problématique si l’on continue la construction.

 

Note : 4/5

Plaisir à jouer et à rejouer


Ceci est votre nouvel ami..
A ce niveau, c’est du tout bon pour celles et ceux qui aiment les city-builders et la gestion. En effet, il va falloir veiller au bien être de vos citoyens sous peine de vous faire jeter de la tête de la colonie car à intervalle régulier un référendum est organisé pour savoir si vous méritez de garder votre poste et c’est ici que le jeu montre tout son potentiel.

Il va falloir veiller à bien positionner vos différents bâtiments résidentiels et de productions car un civil n’aimera pas faire trop de chemin pour accéder à son lieu de travail. De même s’il est possible de coller tous les bâtiments cela ne sera pas une bonne idée car les colons n’aiment pas devoir passer par d’autres sites, sans compter que cela baisse la productivité du bâtiment victime de ces mouvements de population. Pour remédier à ça il va falloir interconnecter vos édifices à l’aide de routes. Sur le même principe, tous les bâtiments ayant un effet sur le moral et/ou le divertissement de vos citoyens devront être placés dans une zone autour de vos habitations.

La nourriture entre également en compte dans leur bien-être avec la nécessité d’en produire en quantités suffisantes mais aussi d’avoir une certaine variété dans la production. Le système de production du jeu est relativement complet. En effet on peut, par exemple, produire des sucreries (qui augmentent le moral mais diminuent la santé !) mais il va falloir au préalable produire du sirop de maïs dans une usine, ce qui nécessite d’avoir des productions de maïs à la base.

Plusieurs produits allant de la nourriture aux éléments de consommation ou encore de médicaments fonctionnent sur ce principe. Il existe 2 types de bâtiments agricoles, les fermes qui produisent beaucoup en été mais rien en hiver et les serres qui produisent moins en été mais permettent de tout de même d’assurer une petite production en hiver.

Votre base pourra également être prise pour cible par des extra-terrestres qui pourront s’agripper aux bâtiments et les détruire progressivement ou encore par des sortes de boules vertes qui pourront infecter vos colons. Il va donc falloir construire des tourelles pour tenter de détruire ces indésirables, des drones spéciaux pour les enlever des bâtiments ou encore des hôpitaux pour stopper l’infection qui aura vite fait de se propager entre vos différents colons et qui à terme pourra les tuer.

La qualité de l’air sera aussi une de vos préoccupations majeures car plusieurs bâtiments (surtout industriels) feront baisser la qualité générale de l’atmosphère de votre colonie. Il va donc falloir construire des pompes à air mais là aussi il en existe 2 types. Une qui sera très efficace pour augmenter la qualité de l’air ambiant mais qui sera très vulnérable aux sortes de boules vertes ou aux émissions de gaz toxique et une autre qui sera moins efficace mais qui sera immunisé face à ces désagréments.

Le moral sera aussi un point à prendre en compte en construisant des centres commerciaux, bars et autres bâtiments de divertissement.

Pour construire tous ces bâtiments il vous faudra des nanites qui peuvent se fabriquer en ayant au préalable installé des mines ou encore en faisant pousser un certain type de plante qui demandera par la suite un passage dans une usine pour pouvoir produire ces nanites si importantes.

Construire ces bâtiments, c’est bien beau mais encore faut-il pouvoir les alimenter en énergie électrique. Encore une fois vous aurez le choix entre plusieurs types avec chacun des avantages et des inconvénients.

A l’aide d’un bâtiment spécifique vous aurez l’occasion d’envoyer un vaisseau d’exploration autour de votre base pour inspecter les environs. Vous pourrez tomber sur des nids d’extra-terrestres, des côlons perdus, des bases abandonnées, des rebelles, etc… Petit point négatif quand même, ces actions se dérouleront uniquement sur une espèce de carte du monde, vous n’aurez pas d’action à faire si ce n’est donner la destination du vaisseau d’exploration.

En bon chef de colonie vous aurez aussi l’occasion de promulguer certains décrets pouvant toucher plusieurs pans de la vie de la colonie. Vous pourrez, par exemple, mettre en place une consommation de nourriture limité pour vos habitants au détriment de leur liberté, d’obliger les heures supplémentaires ou de rendre disponibles gratuitement des loisirs dans leurs appartements au détriment de la consommation électrique et ainsi de suite.

 

Note : 5/5

Plaisir à faire les trophées, le Platine / 100%


Le niveau de zoom est plus qu'acceptable
Le jeu nous offre une liste (voir ici) classique.

Comme toujours on aura les trophées demandant de terminer les différentes missions du jeu en difficulté normal au minimum. Un seul trophée récompense le joueur qui lancera et terminera une mission dans le mode de difficulté le plus élevé.

Petite déception ici pour les joueurs à la recherche de challenge, la plupart des autres trophées sont des trophées que vous obtiendrez pour la plupart sans forcément vous en rendre compte car s’inscrivent dans une logique qui fait que vous ferez probablement les actions nécessaires à l’obtention du trophée dans le développement de votre colonie.

Les autres se feront naturellement au fur et à mesure de votre progression tout en sachant que lorsque vous aurez atteint l’objectif de la victoire vous aurez la possibilité de continuer à développer votre base ce qui sera utile pour quelques trophées.

Seul un (voir deux) trophée pourra vous poser quelques problèmes à savoir terminer une mission et atteindre 350 colons avant la fin du 5ème jour.

On se retrouve donc avec une liste de trophées dont la plupart se feront sans même s’en rendre compte et seulement un ou deux trophées qui demanderont un minimum de connaissances pour y arriver.

Petit point négatif également, la totalité des trophées pourra se faire dans le mode campagne ce qui laisse un peu de côté le mode sandbox.

 

Note : 3/5

Contenu du jeu
Aspect technique du jeu
Plaisir à jouer et à rejouer
Plaisir à faire les trophées
16/20

Aven Colony est un jeu qui mérite que l'on s'y attarde car en plus de voir sur console un genre trop rarement représenté, le jeu est ici très agréable à jouer avec une manette. De plus il est relativement complet, beau même si quelques ralentissements sont à prévoir vers la fin d'une partie. Le platine est à la portée de tous avec seulement un trophée qui peut poser quelques problèmes mais rien de bien important.
Enfin il faut savoir que le jeu est proposé à seulement 30€.

Je recommande ce jeu :
À tous, Aux curieux, Aux chasseurs de trophées/platine facile